Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Musique’ Category

… que le vendredi c’était musique. C’est pas trop grave,  on a qu’à déplacer ça légèrement vers le samedi.

Aujourd’hui, c’est le groupe virtuel mais néanmoins excellent Gorillaz qui s’y colle avec cette vidéo d’un remix de leur premier album (je terminais le collège quand j’ai acheté le disque), 19-2000.

Franchement, j’adore.

Bon week-end.

Publicités

Read Full Post »

La rose à nue

C’est en passe de devenir une petite tradition sur ce blog. C’est vendredi, j’ai un peu la flemme de pondre un billet digne de ce nom (mais duquel, là est peut-être la question…) et je me rabats sur la solution de facilité du blogueur, à savoir la vidéo.

Cette fois-ci, c’est le groupe islandais Sigur Rós (qui signifie peu ou proue rose de la victoire en islandais) qui est à l’honneur avec une vidéo d’un morceau de leur dernier album en date (dont je vous recommande caniculairement l’écoute) enregistré dans un café parisien. Ils interprètent le titre Við spilum endalaust en acoustique, avec un dépouillement remarquable qui sied tellement bien à cette musique venue du froid.

Bon week-end.

Read Full Post »

Connaissez-vous le time lapse ? C’est la technique qui consiste à prendre une image toutes les x secondes pour ensuite recréer un film avec 24 images par secondes. C’est la technique qui permet de voir des choses qui prennent beaucoup de temps en accéléré. Couplé à un sens artistique développé cela donne des clips vidéo très bien foutus, comme celui de la chanson de Death Cab for Cutie Little Bribes, réalisé par Ross Ching

Bon Visionnage.

Read Full Post »

Je l’ai dis, je le répète, la science est un monde merveilleux mais un monde cruellement merveilleux. À dire vrai, c’est un métier très dur pour lequel on trime sang et eau sur des expériences qui ne marchent qu’une fois sur dix (uniquement les jours de pleine lune, le reste du temps, c’est pire), sans compter les chefs tyranniques, les horaires impossibles, le travail les jours impossibles (dimanche et jours de fête), le manque de moyen, le manque de considération, l’absence totale de glamour du métier qui nous permettrais de séduire les membre du sexe identique/opposé (ami lecteur, raye la mention inutile, mais pas sur ton écran, sinon tu vas l’abimer) lors d’éventuels événements mondains.

Bref, le métier de thésard est un métier d’ingrat dont il faudrait être demeuré (ou cosmonaute) pour aimer ça. Il y a des fois où j’ai tout envie de plaquer pour aller vendre des disques à la FNAC ou m’engager dans les cœurs de l’armée rouge. Surtout quand on nous envoie dans des endroits pas possibles pour des conférences où il y aura trois pelé et un tondu.

Franchement, c’est dur, la vie d’un scientifique.

Tout ça pour vous dire que je ne vais pas être en mesure de poster autant que vous le souhaiteriez durant les deux prochaines semaines. Aussi pour vous faire patienter et parce que je sais que vous aimez la musique, je vous fais part de deux vidéos musicales. L’une d’un groupe français dénommé Elista, la deuxième de la dénommée Émilie Simon. Il va sans dire que je vous recommande chaudement l’audition des œuvres des artistes suscités.

À bientôt.

Read Full Post »

J’aime bien Arcade Fire, un des nombreux très bon groupes venant de la riante cité de la royale montagne, patrie de la fin du monde et de la poutine. Ils avaient joué un concert du feu de dieux il y a une paire d’années dans le théâtre romain de la non moins riante cité lyonnaise, concert durant lequel ils avaient fait une reprise de la chanson « Poupée de cire, poupée de son » de France Gall.

Puisque je vous aime bien, je vous fait partager cette reprise.

Bonne écoute et bon week-end.

Read Full Post »

J’ai redécouvert Esbjörn Svensson Trio récemment, en réécoutant la plupart de ses albums. Je n’adore jamais un artiste dès la première écoute, il m’en faut toujours une ou deux de plus.

En réécoutant ces albums, je suis tombé fou amoureux de cette musique, jazz classique au premier abord mais virevoltant dans des terrains étonnants, expérimentations techniques et mélodiques, sentiment d’abandon dans cette musique particulière, toujours mystérieuse. Du grand art, de la grande musique.

Parlons franchement, c’est de la balle !

Read Full Post »

Cela a été annoncé par un certain nombre de médias, y compris par RFI que j’écoute d’une oreille discrète au sortir des bras de Morphée dans mon humble demeure berlinoise, on s’autorise à penser dans les milieux autorisés que ce serait possible qu’il se pourrait que notre très cher et tendre et aimé président de la République puisse possiblement réarranger la composition du gouvernement.

À cette occasion, toujours selon la formule consacré des milieux autorisés, il se pourrait que certains poids lourds (re)fassent leur entrée au gouvernement. Il se pourrait que certains se voient promus du rang de mini-ministre à celui de vrai ministre, il se peut que certains s’en aillent complètement du gouvernement (c’est même une certitude pour certains d’entre-eux.) Bref, il va se passer un petit jeu de chaises musicales dont seuls les ministres ont le secret.

Car il est une chose dont il faut bien se rendre compte, c’est que l’attribution de portefeuilles (ministériels puis tout court au vu des salaires perçus) ne doit rien aux compétences possibles des candidats. On a jamais demandé à un ministre de l’agriculture d’être agriculteur de métier, quoique connaitre un minimum sa biologie peut aider, de même que connaitre son droit peut aider à rentrer au ministère de la justice.

Mais cela ne fait pas tout, même quasiment rien, au vu des compétences des différents membres de gouvernements successifs et surtout du rapide coup d’œil du CV de ministres actuels ou anciens, premiers ou seconds. Ce qui fait une carrière, ce sont les relations avec celui, celle ou ceux qui tien(en)t le pouvoir.

Politique est dérivé du mot grec πόλις signifiant cité ou état. On pourrait donc penser qu’un homme ou une femme politique est intéressé par la cité out l’état, c’est à dire de servir l’intérêt de la cité ou de l’état et donc par extension, ceux qui y habitent. On appelle cela l’intérêt général je crois. Ajouter à cela une légitimité (que j’oserai à peine qualifier de politique) dérivant d’un mandat donné par le peuple et on serait en droit de penser que le principal intérêt de la classe politique française est le peupl, le public, les gens, vous, moi.

Alors pourquoi il m’est impossible de ne pas penser le contraire ? Pourquoi suis-je persuadé que la classe politique se fout de nous. Pourquoi suis-je persuadé que le possible éventuel remaniement ministériel ne concerne que les intéressés, et encore ? Pourquoi suis-je choqué, certes, mais pas le moins surpris quand la loi Hadopi (contestée et surtout contestable) est voté par une trentaine de députés seulement, sur les 577 que devrait contenir l’hémicycle ? Certes, il y avait la pause déjeuner (bifteck-frites à la cantine ce midi-là, murmure-t-on dans les milieux autorisés) mais cela ne peut pas tout expliquer. À moins bien sûr que la multitude de mandats dont jouit un député aujourd’hui ait quelque chose à voir avec ce trou noir législatif. Pourquoi tout cela ne me surprend-t-il plus ?

Il est important tout de même de savoir que dans notre système électoral actuel qui a renvoyé les élections législatives au rang de simple formalité pour la majorité présidentielle du très fraichement élu président, ce n’est plus à l’assemblé que tout se joue mais bien dans le calme feutré et le charme discret des salons des ministères et de l’élysée que tout se joue. Ceux qui suivent l’actualité politique comme d’autres les résultats de leur équipe/joueur/joueuse favori(te) vont donc se pencher attentivement sur la question et nous pondre une série d’analyses tout aussi fouillées qu’inutiles et indigestes. Le seul vague intérêt que je pourrais voir à ce jeux de chaises musicales version xxl serait la source d’inspiration qu’il constituerait pour les humoristes, comiques et autres chroniqueurs qui égayent la fin de ma pause déjeuner chaque jour de la semaine.

C’est clair qu’avec la classe politique que l’on se paye en ce moment, il y a de quoi se marrer.

Read Full Post »

Older Posts »